Planning potentiel du déconfinement

le monde diffuse comment pourrait se passer le déconfinement du mois de mai 2021.


Un déconfinement en quatre étapes, du 3 mai au 30 juin, conditionnées à la situation sanitaire dans chaque département.


L’interview d’Emmanuel Macron devait paraître à 21 heures sur les sites Web de la presse quotidienne et régionale, mais certains médias ont pris de l’avance en dévoilant, jeudi 29 avril, à la mi-journée les étapes du déconfinement prévues par le président.

Les Dernières Nouvelles d’Alsace et Le Parisien, qui faisaient partie des titres ayant participé à l’interview du président de la République, ont publié le calendrier progressif de déconfinement qui se décompose en quatre étapes, du 3 mai au 30 juin.


3 mai

Fin des restrictions de déplacement La première étape du déconfinement est limitée : le couvre-feu demeure et les commerces non essentiels restent fermés, en revanche les restrictions de déplacement sont levées. Restrictions qui demeurent :

  • couvre-feu maintenu ;

  • télétravail maintenu ;

  • commerce non essentiels toujours fermés.

Restrictions levées :

  • réouverture des collèges avec demi-jauge pour les 4e et 3e ;

  • réouverture des lycées en demi-jauge ;

  • suppression de l'attestation en journée (au-delà de 10 km) ;

  • fin de la limite sur déplacements interrégionaux.

19 mai

Réouverture des commerces et de lieux accueillant du public Les commerces, musées, cinémas, etc., rouvrent. Le couvre-feu est décalé de deux heures et les terrasses peuvent rouvrir. Restrictions qui demeurent :

  • couvre-feu repoussé à 21 heures ;

  • télétravail maintenu ;

  • rassemblements de plus de dix personnes interdits.

Restrictions levées :

  • réouverture des commerces ;

  • réouverture des terrasses (six personnes au maximum) ;

  • réouverture des musées, monuments, cinémas, théâtres, salles de spectacles avec public assis ;

  • réouverture des établissements sportifs avec spectateurs ;

  • reprise des activités sportives dans les lieux couverts et de plein air.

9 juin

Réouverture des cafés et restaurants en intérieur, mise en place du « passe sanitaire » Les restaurants, cafés et salles de sport rouvrent, le couvre-feu s'assouplit et des rassemblements jusqu'à 5 000 personnes sont possibles grâce au passe sanitaire. Restrictions qui demeurent :

  • couvre-feu repoussé à 23 heures ;

  • télétravail maintenu avec assouplissements.

Restrictions levées :

  • réouverture des cafés et des restaurants (tables de six convives) ;

  • accueil de 5 000 personnes dans les lieux de culture ou les établissements sportifs (avec passe sanitaire) ;

  • réouverture des salles de sport ;

  • élargissement de la pratique du sport de contact (en plein air) et sans contact (en intérieur) ;

  • réouverture des Salons et foires d'exposition jusqu'à 5 000 personnes (avec passe sanitaire) ;

  • accueil des touristes étrangers avec passe sanitaire.


30 juin

Levée du couvre-feu Levée du couvre-feu Restrictions qui demeurent :

  • maintien des gestes barrières et de la distanciation physique ;

  • les discothèques demeurent fermées jusqu'à nouvel ordre ;

  • les événements accueillant du public ont une jauge adaptée à la situation locale.

Restrictions levées :

  • fin du couvre-feu ;

  • fin des limites de jauge selon la situation sanitaire locale ;

  • élargissement de l'accueil de tout événement avec plus de mille personnes (soumis au passe sanitaire).


Certaines étapes prévoient notamment la mise en place d’un « passe sanitaire ». Déjà expérimenté de manière facultative sur certains vols à destination et en provenance de la Corse, le passe sanitaire pourrait ainsi devenir obligatoire pour assister aux événements rassemblant jusqu’à 1 000 personnes à partir du 9 juin. Concrètement, une attestation de vaccination, un test de dépistage négatif ou un test positif de plus de quinze jours (appelé « certificat de rétablissement ») sur papier ou sur l’application TousAntiCovid seraient demandés à l’entrée et contrôlé par les agents de sécurité.


ATTENTION

Ces mesures vont dépendre du taux d'incidence

⚠️ A chacune des étapes listées ci-dessus, la levée des restrictions pourra être retardée en cas de « situation sanitaire dégradée », notamment dans des départements où le taux d'incidence est durablement supérieur à 400 cas pour 100 000 habitants, prévient l'exécutif

Posts récents

Voir tout